N.B. : Cet article a été réalisé dans la configuration suivante : utilisation de Microsoft Office 2007, SDL Trados 2007 (Workbench) et SDL MultiTerm2009, pour un lexique bilingue simple (sans définition, ni remarques).

Je traduis rarement des textes très techniques et je n’ai donc pas pris l’habitude de créer des bases terminologiques ou glossaires (pas bien !). De plus, je gardais comme souvenir de la fac le côté « usine à gaz » de MultiTerm : un nombre incalculable de manipulations pour pouvoir importer un glossaire somme toute assez modeste…

Un nouveau client vient de me transmettre un glossaire qui semble très utile, et je me suis donc décidée à l’importer dans MultiTerm.

L’expérience que j’ai eue ce matin m’a confirmé que mon souvenir était assez juste ! J’ai dû m’y prendre à trois reprises pour pouvoir importer correctement mon tableau et pour que la reconnaissance terminologique fonctionne correctement sous Workbench. Je me suis dit que peut-être mes confrères/consœurs trouveraient utile ce petit aide-mémoire. Pour les besoins de cette démonstration, j’utiliserai des données fictives assez simples.

Étape 1 : préparer le fichier contenant les termes à importer

Pour ne pas trop me compliquer, je choisis d’utiliser Microsoft Excel pour constituer mon glossaire : une colonne pour l’anglais et une colonne pour le français. Il peut également y avoir une colonne Définition, Contexte, etc. mais là, j’ai vraiment choisir d’aller au plus simple. Notons qu’il est impossible d’importer directement un fichier Excel dans MultiTerm : il doit au préalable être converti dans un format compatible (voir Étape 2 ci-dessous).

Attention au nommage de la première ligne de vos colonnes : MultiTerm en tient compte lors de la conversion du glossaire. Ici, j’ai donc pris soin de les nommer English et French.

Étape 2 : Convertir le fichier Excel au format MultiTerm

  • Ouvrir SDL MultiTerm 2009 Convert.
  • Cliquer sur Suivant pour les deux premiers écrans.
  • Au 3ème écran, sélectionner Format Microsoft Excel.
  • Au 4ème écran, au bout de la ligne Fichier d’entrée, cliquer sur Parcourir, et aller chercher votre fichier Excel préparé.
  • MultiTerm génère automatiquement 3 autres fichiers. Cliquer sur Suivant.
  • MultiTerm repère dans votre fichier les en-têtes de colonne : il faut lui indiquer à quoi cela correspond, pour chaque champ.
  • Cliquer sur English, puis aller chercher dans la liste Champ d’index, la variante régionale souhaitée.
  • Ensuite, et il est très important de ne pas oublier cette étape, cliquer sur French, puis aller chercher dans la liste Champ d’index, la variante régionale souhaitée. Cliquer sur Suivant.
  • Conserver la structure proposée, puis cliquer sur Suivant.
  • Cliquer ensuite sur Suivant, jusqu’à voir le message « X fiches ont été converties ».
  • Cliquer à nouveau sur Suivant : la conversion est terminée.

Étape 3 : créer la base terminologique dans MultiTerm

Si votre base terminologique existe déjà, cette étape est facultative. Sinon, voici le rappel de la procédure de création d’une nouvelle base terminologique dans MultiTerm 2009 :

  • Dans le menu Base terminologique, sélectionner Créer une base terminologique.
  • MultiTerm propose normalement de stocker les bases dans un dossier bien précis de votre ordinateur. N’hésitez pas à noter le chemin d’accès, il sera nécessaire plus tard pour configurer Workbench et Word.
  • Nommer la base, puis cliquer sur OK : l’assistant de base terminologique s’ouvre. Cliquer sur Suivant.
  • Cocher Utiliser un modèle de base terminologique prédéfini, et sélectionner Bilingual glossary. Cliquer sur Suivant.
  • Saisir un « nom convivial », c’est-à-dire le nom qui s’affichera dans vos listes de base sous Workbench et Word. Cliquer sur Suivant.
  • Dans la page Champs d’index, l’assistant propose comme langues par défaut l’allemand (DE) et l’anglais (EN), en tout cas dans ma version.
  • Sélectionner la ligne DE German, puis cliquer sur Retirer. Ensuite, dans le menu déroulant Langues, aller chercher Français, puis cliquer sur Ajouter. Cliquer sur Suivant.
  • Si vous n’avez pas de champs à ajouter sur la page Champs descriptifs, cliquer sur Suivant.
  • Idem pour la page suivante Structure des fiches. Cliquer sur Terminer. Votre base terminologique est créée !

Étape 4 : Importer votre glossaire dans la base terminologique MultiTerm

C’est là que le bât blesse : la fonction d’importation dans SDL MultiTerm 2009 est très bien cachée, et j’ai dû faire une petite recherche pour trouver un forum expliquant comment la trouver. On notera plus tard que la localisation du produit MultiTerm n’a pas vraiment gagné en clarté pour l’utilisateur :-), ni en ergonomie d’ailleurs.

  • Sur l’écran MultiTerm, on voit une colonne Termes à gauche. En bas de cette colonne, cliquer sur Catalogue.
  • Dans la liste proposée, faire un clic droit sur Import, puis cliquer sur Processus.
  • Dans Fichier d’importation, cliquer sur Parcourir, puis sélectionner le fichier XML généré par MultiTerm lors de la conversion.
  • Cocher la case Importation rapide (le fichier d’importation est parfaitement compatible avec MultiTerm). Cliquer sur Suivant, puis sur Terminer.
  • Fermer MultiTerm.

Étape 5 : utiliser la reconnaissance terminologique dans Workbench pendant la traduction

  • Ouvrir une mémoire de traduction sous Workbench.
  • Dans le menu Options, cocher Reconnaissance terminologique.
  • Retourner dans le menu Options, et sélectionner Options de reconnaissance terminologique.
  • Vérifier les langues (dernier bloc de la boîte de dialogue), puis dans Emplacement de la base, cliquer sur Parcourir.
  • Si une autre base terminologique est sélectionner par défaut, cliquer sur le bouton avec la croix (X) dans un rond rouge pour la supprimer, puis cliquer sur la croix (+) dans un rond vert pour aller chercher la base souhaitée.
  • Choisir Bases terminologiques locales, puis Ajouter et OK. C’est là qu’il peut être intéressant d’avoir noté le chemin d’accès à votre base. Par défaut, MultiTerm les met normalement sous Utilisateurs/VotreNom/Mes Documents/SDL/SDL MultiTerm/Termbases. Cliquer sur OK trois fois de suite.
  • Enfin, si l’on souhaite pouvoir ajouter des termes dans votre base pendant la traduction, il faut également ouvrir la base dans Word 2007, grâce au menu qui s’est rajouté lors de l’installation du produit.
  • Dans le menu SDL MultiTerm, cliquer sur Ouvrir une base, puis à nouveau Ouvrir une base.
  • Suivre les mêmes étapes que pour ajouter la base dans Workbench.
  • Pendant la traduction, les termes qui apparaissent dans la base sont matérialisés par des crochets rouges au-dessus, et leur traduction peut être insérée grâce au sous-menu Termes.